Clémence, la  Poésy de la guerre

Clémence Poésy est la nouvelle Natacha de «Guerre et Paix» d'après Tolstoï. Une super-production européenne qui débute ce soir sur la Une.

Pas évident pour la jeune actrice française, Clémence Poésy, de se couler dans un rôle comme celui de Natacha dans Guerre et Paix d'après Tolstoï. Un rôle immortalisé au cinéma par Audrey Hepburn aux côtés de Mel Ferrer et de Henry Fonda. Une histoire d'amour, de guerre et de passions qui se déroule en Russie lors des guerres napoléoniennes. Un monument de la littérature qu'une nouvelle grosse coproduction européenne propose aux téléspectateurs, en quatre épisodes. Première ce soir sur la Une.

«Ce que j'aime, confie souriante la comédienne, c'est d'aider à raconter des histoires aux gens. Je n'ai pas le talent d'écrire alors comme comédienne, raconter Guerre et Paix, par exemple, ça ne me paraissait pas mal...» Les choses n'étaient pourtant pas acquises pour la jeune fille qui tourne beaucoup actuellement, en France comme en Angleterre. «Quand j'ai appris l'existence de ce projet, ça me faisait envie. Mais il y a beaucoup de pays impliqués et un large appel avait été fait pour le casting. Il y a eu un premier choix en France puis un second en Italie. Finalement j'ai été retenue.»

Le film a été tourné en anglais avec des acteurs provenant de différents pays. On y retrouve Malcolm McDowell (Orange mécanique), l'Italien Alessio Boni (La meglio giovento) ou encore l'Allemand Alexander Beyer (Goodbye Lenin). «Je pense, avoue Clémence Poésy, que ma connaissance du français et de l'anglais a fait beaucoup dans le succès de ma carrière. Cette année, j'ai tourné cinq films, trois en France et deux en Angleterre! J'aime ça parce que ce sont des façons différentes de travailler.»

Les deux pieds sur terre, Clémence Poésy n'a pas voulu être trop influencée par la Natacha interprétée par Audrey Hepburn. «J'ai vu le film et je me suis d'abord dit «oh là, là! «Puis je suis partie du principe que si on m'avait choisie c'est qu'on estimait que je pouvais être Natacha!» Le film a été tourné en Lituanie et en Russie. «C'était très émouvant aussi. Ce qui m'a marquée c'est qu'en Russie quand on parle de Natacha, les gens connaissent, ils ont les yeux qui brillent. C'est un grand personnage imparfait et généreux. Elle est très entière. Je me retrouve en elle tout en étant différente. Je ne suis certainement pas aussi cool!»

La Une, 20.45