Le web de plus en plus censuré

Mauvais élève du classement 2007: l'Erythrée.

De plus en plus de blogueurs et de journalistes du web sont censurés. Selon le classement RSF 2007, les gouvernements n'hésitent pas à bafouer la liberté d’expression sur le net. Pas en Belgique.

En Egypte, le jeune internaute Kareem Amer a été condamné à 4 ans de prison. Il a osé critiquer le président Hosni Moubarak sur son blog. Il dénonçait aussi la mainmise des islamistes sur les universités égyptiennes. 

Blogs, vidéos et sites d’info… Internet subit de plus en plus la censure. Selon Reporters sans Frontière, «les gouvernements se rendent compte du rôle essentiel que joue internet dans le combat pour la démocratie. Ils mettent en place de nouveaux moyens pour censurer le web. Les états répressifs s’en prennent maintenant avec la même force aux blogueurs et aux journalistes en ligne qu’aux membres des médias traditionnels».

64 emprisonnements pour cyberdissidence

Dans le classement mondial 2007 de la liberté de la presse établi pour la 6e fois par RSF, plusieurs pays reculent en raison de graves violations à la libre circulation d’information sur internet. En Malaisie (124e du classement), en Thaïlande (135e), en Egypte (146e) ou au Viêt-nam (162e), des blogueurs ont été arrêtés et des sites d’info fermés ou déconnectés.

Selon RSF, au moins 64 personnes sont emprisonnées dans le monde pour s’être exprimées sur le net. La Chine (163e) détient 50 cyberdissidents. Elle mène ce hit-parade peu reluisant devant le Viêt-nam, qui retient 8 internautes.

La Belgique 5e

La Belgique pour sa part, est 5e dans le classement global RSF 2007. Un classement établi par l’ONG sur base de questionnaires remplis par les journalistes dans 169 pays. La Belgique suit l’Islande, la Norvège, l’Estonie et la Slovaquie. C’est l’Erythrée qui ferme la marche. Il détrône la Corée du Nord qui devient donc 168e. La France est 31e, les USA 48e, le Congo 133e, l’Irak 157e, la Birmanie 164e et l’Iran 165e.

(Julien RENSONNET)