DIVISION 1 PROVINCIALE

Parce qu'il fallait un vainqueur

Respectivement 3 e et 4 e , Gembloux et BC Belgrade ont démontré qu'ils méritaient ce classement. Mais il fallait un gagnant.

Il suffisait de regarder les visages au coup de sifflet final pour voir combien tous les acteurs s'étaient dépensés. En outre, la mine défaite des Couteliers contrastait avec les sourires belgradois, tout heureux de rentrer chez eux avec les trois points. Cette victoire aurait pourtant pu leur échapper et n'a trouvé son aboutissement qu'au terme d'une prolongation.

«Je suis déçu car nous méritions autant la victoire que notre adversaire, confiait le coach gembloutois Alain Gaudry. Attention, Belgrade la mérite tout autant et je dois avouer que, de toutes les équipes que nous avons rencontrées jusqu'à présent, c'est certainement la plus belle. C'est encourageant pour nous qui sommes toujours en phase d'apprentissage de voir que nous pouvons rivaliser avec les meilleurs et c'est sans doute la maturité de nos adversaires qui a fait la différence, notamment dans les moments cruciaux de la partie. Nous avons eu les cartes en main pour gagner mais une erreur par-ci, un mauvais choix, une perte de balle ou encore une mauvaise passe au mauvais moment nous coûtent finalement très cher.»

Issue belgradoise

En s'imposant à Gembloux, Belgrade a sans nul doute réalisé la bonne opération du week-end, profitant de la défaite de Dinant à Mariembourg pour rejoindre les hommes de Guy Stassin sur la seconde marche du podium.

«Dans l'objectif de rester en tête du classement, ce déplacement à Gembloux s'apparentait déjà à un match à six points, commente Christian Juvent. Je savais que ce ne serait pas facile d'autant que notre adversaire récupérait Van Muylder et qu'il jouait aussi avec des jeunes repris en N 3. Nous sommes passés près de la défaite mais si seulement nous avions converti nos lancers, je pense que nous aurions évité la prolongation.»