provinciale 2

De quoi rougir... de plaisir! R OBC Dolhain RBC Esneux B 74 64

ÉVOLUTION du score : 10e : 20-14, 20e : 33-28 (13-14), 30e : 50-41 (17-13), 40e : 74-64 (24-23).

R OBC DOLHAIN : Schils 0-3-0-0, Randaxhe 2-5-9-0, Carabin 0-0-4-0, Waonry 0-2-0-6, Cormann 6-0-0-2, Bonny 0-3-0-6, Leloup 7-0-0-2, Lahaye 0-0-2-2, Leemans 5-0-0-3, Dewit 0-0-2-0, Delambert 0-0-0-2.

Et de trois! Après deux défaites - et un peu d'inquiétude - pour démarrer ce championnat, les Rouges décrochent leur troisième succès consécutif. Et pas face à n'importe quel adversaire puisqu'Esneux était jusque-là invaincu.

«Offensivement, les schémas tactiques ont été bien respectés», se réjouit Yves Leemans. «Et en défense, les gars ont fait preuve de beaucoup de solidarité. À chaque fois qu'un joueur montait sur le terrain, il apportait quelque chose sur le terrain. Pour preuve, la super répartition des points marqués. Visiblement, le groupe se sentait très bien ce samedi face à Esneux.»

Partis à 20-14 (10e), les Dolhaintois ont été lancés idéalement par un Cormann auteur d'un 3 sur 4 au shoot et très présent au rebond. Ses couleurs ont ainsi toujours été devant leurs hôtes (20e : 33-28, 30e : 50-41). Moment où les locaux décidaient de tuer le match en sortant cinq minutes de rêve...

«De loin la meilleure prestation défensive de la saison!», reconnaît le mentor. «Rotations, communication, solidarité... tout y était. Résultat, de nombreuses pertes de balle provoquées chez l'adversaire et des shoots forcés pris dans de mauvaises conditions. De notre côté, c'était deux passes et un panier grâce à de nombreuses contre-attaques.»

Le marquoir filait donc logiquement à 68-45 à la 35e minute. Avant un relâchement lors des cinq dernières minutes qui permettait à Esneux de réduire la facture au coup de sifflet final.

«Mes gars ont bâclé les cinq dernières minutes», poursuit Yves Leemans. «Des lay-up loupés, une concentration défensive perdue et quelques coups de sifflet qui ont déstabilisé le groupe. La partie s'est donc terminée par cinq minutes de hourra basket, c'était la récréation. Mais après une telle prestation de mes ouailles, j'ai laissé faire. Je retiendrai nos 35 premières minutes, impressionnant!»

Dolhain revient ainsi dans le bon wagon, à une victoire des leaders puisque désormais plus personnes n'est invaincu dans cette série. «Le temps où nous n'étions nulle part en défense et où nous ne parvenions pas à marquer 50 points est loin!», conclut Yves Leemans.