"Vico" traqué en Thaïlande

Une vidéo-surveillance a filmé cet homme, identifié comme le fameux pédophile "Vico", à l'aéroport de Bangkok. (photo Reuters)

On en sait plus sur le pédophile présumé surnommé "Vico". Il s'agit d'un Canadien de 32 ans. Il est actuellement recherché par Interpol en Thaïlande où il aurait atterri jeudi dernier. Une véritable chasse à l'homme est engagée.

Selon le colonel Apichart SuriboonyaIl, "Vico" est arrivé en Thaïlande par l'aéroport Suvarnabhumi le 11 octobre. Le colonel a identifié le suspect comme étant Christopher Paul Neil, né le 6 février 1975. "La police thaïlandaise, Interpol, les services d'immigration et l'unité de lutte contre la criminalité visant les enfants et les femmes coopèrent étroitement depuis que le suspect est entré en Thaïlande", a indiqué ce responsable.

De son côté, le bureau d'Interpol au Cambodge a précisé que les services d'immigration cambodgiens étaient en alerte au cas où le pédophile présumé cherchait à entrer dans le pays. Aucun mandat d'arrêt n'a, pour l'instant, été diffusé.

Interpol avait annoncé lundi avoir identifié, grâce à un appel à témoins mondial, cet homme surnommé "Vico" diffusant sur Internet des photos à caractère pédophile. Il avait été photographié en train d'abuser sexuellement de jeunes enfants au Vietnam et au Cambodge.

"Chasse à l'homme internationale"

L'organisation internationale de police criminelle, dont le siège est à Lyon, avait juste indiqué qu' "il s'agirait d'un homme enseignant l'anglais dans une école en Corée du Sud". Cela faisait suite à un appel à témoins, lancé le 7 octobre, qui constituait une première pour Interpol. Plus de 350 personnes à travers le monde y avaient répondu.

Grâce à l'appui des autorités sud-coréennes et thaïlandaises, les enquêteurs ont pu déterminer que le suspect avait pris un vol à Séoul à destination de l'aéroport international de Bangkok jeudi dernier. Des caméras de vidéo-surveillance l'ont filmé à 15h26 locales devant les services d'immigration, a expliqué Interpol qui a "mis ses images à la disposition du public", afin de le localiser. "La Thaïlande est au centre d'une chasse à l'homme internationale, et les autorités du pays, en coopération avec Interpol et les polices du monde entier, le traquent sans relâche", avait déclaré le secrétaire général d'Interpol, Ronald Noble. (Avec Belga)