Andrée De Jongh, résistante

En 2003.

La résistante belge Andrée De Jongh, fondatrice pendant la Seconde guerre mondiale de la filière d'évasion Comète, est décédée samedi à Bruxelles dans sa 91e année.

La comtesse Andrée De Jongh a, sous le pseudonyme de Dédée, aidé de nombreux aviateurs anglais à rejoindre leur pays en passant par la France, les Pyrénées et l'Espagne. Sa filière, la "Ligne Comète", a fonctioné de 1941 à la libération.

Le 15 janvier 1943, Andrée De Jongh est arrêtée alors qu'elle s'apprête à traverser les Pyrénées avec un groupe d'aviateurs. Elle connaîtra diverses prisons avant d'aboutir successivement dans les camps de concentration de Ravensbrück et de Mauthausen.

Son père, lui, est arrêté le 7 juin 1943, incarcéré à Fresnes, et fusillé au Mont Valérien le 28 mars 1944. La Ligne Comète aura sauvé en tout environ 700 à 800 aviateurs alliés, selon les données du site internet des anciens résistants du réseau (www.cometeline.org).

Mais plus de 200 membres de la Ligne paieront de leur vie cette aide apportée aux aviateurs alliés et un nombre élevé d'entre eux connaîtra l'horreur des prisons et camps de concentration allemands. (Belga)