Pete Doherty s'y remet enfin

Le 2e album des Babyshambles, groupe de Pete Doherty, réunit compositions rock immédiates et verve poétique de son leader. La confirmation d'un talent, malgré les frasques du boyfriend de Kate Moss. Clip de "Delivery" en vidéo.   

Franchement, il a trop bon, Pete Doherty. Il en touche pas une pendant des mois (on parle de guitare, pas de dose de crack) et dès qu’il daigne enfin s’y mettre, eh ben tout le monde s’aplatit pour saluer son talent. Un vrai talent. Pas comme la laborieuse habileté dont il fait preuve dans ses autoportraits dessinés de son sang et vendus au prix de la meilleure dose.

Parce que musicalement, comme d’hab avec l’ex-Libertines, la livraison est de grande qualité. "Shotters Nation" combine l’urgence des compositions rock les plus pures, sans jeu de mots (single "Delivery", "French Dog Blues", "Baddie’s Boogie"), à la verve poétique d’un charismatique leader au cœur tendre ("Carry On Up The Morning", jazzy "There She Goes", acoustique "Lost Art of Murder").

Rempli de gros mots, ce second album des Libertines fait bien oublier les imperfections opportunistes du 5 titres The Blind EP, sorti en vitesse en décembre 2006 pour payer les cures de désintox. A moins que Kate Moss n’ait allongé pour un décrassage commun… Kate Moss qui justement, apporte son esprit dérangé au capharnaüm. Pour une fois, c’est pour aider Pete qu’elle fait chambard. Le couple se refait une réputation blanche…

(Julien RENSONNET)