DIVISION 1 régionale

À chances parfaitement égales

Ce sont Loyers et Mazy-Spy qui ouvriront le bal des derbys dans cette série qui compte quatre représentants namurois.

Si ce n'est pas la première fois que Loyers et Mazy-Spy se rencontrent dans le championnat de R 1, les données sont différentes et l'affrontement s'annonce bien plus disputé que par le passé (s. 20 h 30). Loyers n'est plus le petit Poucet des représentants namurois et le classement actuel le pointerait même comme le favori de ce derby.

«Avec trois succès en quatre matches pour seulement un à Mazy qui compte un match de moins, nous avons les faveurs des pronostics, d'autant que nous jouons à la maison, reconnaît Jacques Grégoire. Néanmoins, je ne vois pas les choses sous cet angle car non seulement un derby reste un match particulier où tout est possible mais je n'oublie pas que Mazy a été tout près de se qualifier pour les play-off l'an dernier avec une équipe qui me semblait moins forte que celle-ci. Notre équipe, aussi, s'est renforcée et, contrairement à l'an dernier où nous avions été balayés chez nous, je suis persuadé que les chances sont bien plus équilibrées cette année et que tout est possible dans ce match.»

À en juger par les forces en présence, on semble effectivement se diriger vers un match très ouvert d'autant que si Loyers est en pleine confiance depuis l'entame du championnat, le match de coupe de Mazy-Spy cette semaine face à la N3 de Gembloux (65-67) a certainement regonflé le moral des troupes de Vincent Bouffioux, éliminées sur le fil après avoir mené toute la partie.

«J'ai vu cette rencontre de coupe et Mazy n'aurait certainement pas volé la qualification mais ce n'est pas tant la prestation de notre futur adversaire qui m'a convaincu mais plutôt celle de Gembloux qui m'a quelque peu déçu, poursuit le coach loyersois. Mazy m'a juste donné la confirmation de tout le bien que je pensais de cette formation avec un excellent Dekaise, mais aussi et toujours l'expérience de joueurs comme Clause ou Delire sans oublier la confirmation de jeunes comme Schneider et Pierman. Le retour de Carpene est également un plus pour leur distribution et avec le retour prévu de Genicot ce week-end, voilà bien des raisons de nous en méfier.»

En manque de victoire

«Nous n'avons pas de pression mais si nous voulons encore avoir des ambitions de play-off, il nous faut un succès à Loyers», précise immédiatement Vincent Bouffioux.

Le décor est ainsi planté et les propos du coach mazycien présagent d'une lutte acharnée.

«Nous avons besoin de victoires car nous n'en comptons qu'une seule depuis le début septembre. Pour aller la chercher à Loyers, une équipe qui présente un bien beau visage, il nous faudra avant tout faire preuve de beaucoup de concentration, de rigueur et de constance, ce qui nous a fait défaut dans nos défaites. Et puis surtout être intelligent d'autant que Jacques Grégoire nous a vus jouer contre Gembloux. Une nouvelle défaite serait sans doute déjà celle de trop dans ce premier tour.»

Ça promet de l'ambiance.