Un gouvernement pour l'Armistice...
si le CD&V fait des concessions

Un gouvernement pour l'Armistice...si le CD&V fait des concessions

Karel De Gucht a présenté son optimisme tout en mesure. (photo Belga)

Karel De Gucht est réputé pour ne pas avoir sa langue en poche. Ce dimanche, le ministre des Affaires étrangères sortant a livré son pronostic: l'orange bleue ne murira que si le cartel CD&V/N-VA met de l'eau dans son vin.

+ L'orange bleue enfin sur les rails ?
+ Les secrets de la note cdH

Le cartel CD&V/N-VA devra faire des concessions sur le plan communautaire s'il veut qu'il y ait un gouvernement fédéral dirigé par Yves Leterme, a dit dimanche, Karel De Gucht, négociateur Open Vld. "Je pars de l'idée qu'Yves Leterme a compris que l'on doit travailler avec des compromis. En soi, ce n'est pas déshonorant".

Dans son programme électoral, le cartel CD&V/N-VA a placé très haut les dossiers communautaires. Une réforme en profondeur de l'Etat doit être menée et l'arrondissement électoral de Bruxelles-Hal-Vilvorde doit être scindé. "Si l'on suscite de telles attentes, avec lesquelles on gagne les élections, d'accord. Mais l'on doit réaliser par la suite que l'on doit un peu reculer si l'on veut qu'un gouvernement soit formé".

On n'arrivera pas à une grande réforme de l'Etat mais des jalons doivent être posés, estime M. De Gucht pour qui une solution pour BHV doit être trouvée. Pour M. De Gucht, scinder sans payer un prix ne réussira pas. Tout le monde, à l'exception de l'Open Vld, devra faire des concessions, a-t-il averti: "Le CD&V devra se plier pour passer sous la barre, le MR devra se plier pour passer sous la barre et la N-VA devra se mettre à plat ventre pour y parvenir".

Selon M. De Gucht, le premier tour de piste du formateur Yves Leterme a échoué parce qu'"il était encore trop tôt" et qu'un certain nombre de partis doivent amorcer un virage, à commencer par le cartel CD&V/N-VA. L'Open Vld est optimiste sur la formation d'un gouvernement mais craint que cela prendra encore du temps. Peut-être pour la date symbolique du 11 novembre, jour de l'Armistice, dit M. De Gucht.

"De Gucht brise le front flamand"

La N-VA n'a pas l'intention de procéder à un atterrissage sur le ventre au niveau communautaire, a fait savoir dimanche le président de la formation nationaliste flamande, Bart De Wever, en réaction aux propos tenus par Karel De Gucht (Open Vld).

"Karel De Gucht a l'expérience des atterrissage sur le ventre dans le domaine communautaire. C'est d'ailleurs la stratégie que son parti a appliquée sous la précédente législature", a souligné M. De Wever. D'après M. De Wever, les déclarations de M. De Gucht sont déloyales à l'égard d'un partenaire mais aussi du front flamand.

Elles minent complètement la position de négociation prise par les partis flamands, a-t-il regretté. Le président de la N-VA se demande si M. De Gucht a bel et bien exprimé la position de son parti. (Belga)