Floreffe vit un début de saison difficile mais entrevoit une lueur d'espoir. De même, Tamines et Greggio ont retrouvé leur allant.

Avant-dernier avec trois points, Floreffe connaît un début de saison difficile. Il est vrai que les Bleus viennent d'affronter quatre formations qui mènent la danse dans la série. Avec la venue de l'Étoile Tamines ce dimanche, les Floreffois espèrent redorer leur blason . «Nous avons affronté, mardi en match amical, TemplouxB et nous avons joué un match parfait avec une victoire (11-4) à la clé, confie Francis Thoron. J'attends donc un sursaut d'orgueil et une confirmation en championnat. L'ambiance reste excellente, il ne nous manque qu'un succès pour nous relancer.»

Alors que Dethier reprend sa place dans les buts, Kesch, suspendu, Brosteaux, de retour de vacances, Quertinmont, Demazy et Georges, blessés, seront absents.

Tamines qui peut finalement compter sur son attaquant Greggio entend confirmer son regain de vitalité. «Nous avons fait appel. La victoire est indispensable, surtout pour la confiance, avant d'affronter les gros bras de la série Lustin et Saint-Germain», souligne le président Louis Bouchat.

On épingle aussi le duel au sommet, samedi soir (19h30) à Saint-Germain qui accueille Émines, l'ex-leader. Les Hesbignons entendent préserver leur brevet d'invincibilité alors que les Éminois veulent effacer au plus vite la défaite contre Lustin.

Une victoire éminoise ferait sans aucun doute le bonheur de Lustin qui, à condition de s'imposer contre Gembloux, prendrait une option sur la tranche. DO