provinciale 4

Heusy n'aura pas si facile contre Hellas B

Furieux qu'il était Ernesto Suarez le lendemain de la défaite des Heusytois contre Bellevaux. Refusant même de venir nous parler au téléphone, c'est son délégué qui nous expliquait: «Que l'on soit battu c'est une chose, mais afficher un tel manque d'envie et de respect, c'est inadmissible».

Dimanche, les Rouges avaient décidé de réagir mais n'ont pu malgré tout empêcher la défaite. «Mes gars ont montré un tout autre visage. Ils auraient mérité de l'emporter», déclarait pourtant le T1. Dans la mesure où l'exil de gars aussi importants que Chauveheid et Toussaint vers l'UED n'a pas été compensé, on se demande comment leurs ex-coéquipiers pourraient faire mieux. La rencontre avec Hellas B est peut-être la bienvenue pour s'extirper du tiers inférieur du classement, mais en cas de défaite, les Heusytois devront se faire une idée de ce que sera la suite de la saison. Avec quatre unités actuellement, soit deux de moins que leurs adversaires du jour, les gars de Georges Koumbounis découvrent à leur rythme la P4: «Mon groupe a beaucoup de progrès à réaliser, avance le coach des Grecs avant de poursuivre «notre objectif est de pouvoir rivaliser avec les équipes B de bas de classement et de grappiller quelques points par ci par là».

Par ailleurs, la décision du match arrêté entre Ster-Francorchamps B et Hodimont est tombée jeudi soir: les deux équipes sont battues sur un score de forfait. Un blâme a été donné au club verviétois. Trois de ses joueurs écopent de huit, trois et deux semaines de suspension. Ainsi qu'une remontrance envers Éric Grégoire et le délégué sterlain.