AUTOMOBILISME Rallye de Catalogne

Journée mitigée pour Duval

On s'y attendait: les Citroën (Loeb et Sordo) ont entamé en trombe le Catalunya. Où Duval n'a pas pu barrer Gronholm.

S ébastien Loeb (Citroën) avait prévenu: il comptait bien profiter du retour du Mondial sur l'asphalte pour résorber tout ou partie des 10 points de retard qu'il a sur son rival Gronholm (Ford). «Je dois gagner!», avait-il même martelé avant le départ.

Même si l'épreuve catalane est loin d'être finie, c'est bien parti pour lui. Pourtant, tout ne fut pas simple, à commencer par une première spéciale matinale disputée sur des routes encore mouillée par les grosses averses de la veille. Où Loeb faillit se faire piéger d'entrée («deux chaleurs. Pas dans le rythme» dira-t-il), un peu comme Duval.

Rien de grave, le Français allait vite se reprendre, bien secondé par son lieutenant, Sordo même vu en tête d'un Mondial pour la première fois de sa carrière, qui plus est, chez lui.

Cocorico aussi pour nous dans l'ES3: François Duval faisait oublier son départ en mode mineur en signant le meilleur temps devant Loeb et, sutout, Gronholm, «l'homme à battre» pour le Namurois, compte tenu de son rôle à jouer dans la course au titre. Et dans l'étape suivante (ES4), Duval reprenait encore du temps à Gronholm, 25 sec. devant lui au général, désormais.

Dommage ce petit couac

Las, la fin de journée (ES5 & 6) allait être plus délicate pour François. Comme son équipier Hirvonen (scratch), Gronholm (2e) bénéficiait d'abord d'un bon choix de pneus (slicks) pour porter son avance à 36,6 sec sur «Dudu». Lequel allait terminer la journée avec la mine des mauvais jours, à cause d'un malentendu avec le team. Renseigné en cours d'ultime spéciale sur les chronos intermédiaires de Gronholm (et étrangement pas du plus rapide, comme précédemment) Duval calqua de façon tout aussi surprenante si comme il le dit, il aurait pu aller plus vite sa course sur le Finlandais, alors «à la rue» avec ses slicks vu que cette fois, il pleuvait).

C'est donc avec l'impression amère d'avoir perdu une belle occasion de résorber son retard que François rangea sa Xsara dans le parc...

La 1re étape: 1. Loeb-Elena (Fra/Citroën) 1h22.16.5, 2. Sordo-Marti (Esp/Citroën) à 11.3, 3. Gronholm-Rautiaien (Fin/Ford) à 50.6, 4. Hirvonen-Lehtinen (Fin/Ford) à 53.2, 5. DUVAL-Pivato (Citroën) à 1.25.8, 6. Solberg-Mills (Nor/Subaru) 1.35.4, 7. Latvala-Anttila (Fin/ Ford) 2.09.2, 8. Atkinson-PREVOT (Aus/ Subaru) 2.20.2....