division 1

Pour que Vienne la confirmation Roulers Anderlecht DImanche 20h30

Les Roulariens se disent confiants. Roulers, qui est allé arracher un match nul à Genk et à Gand, n'a pas encore perdu en déplacement. Mais, dimanche soir, c'est dans son antre, au Schiervelde, que l'équipe de Dirk Geeraerd recevra Anderlecht.

ROULERS: Sierens, El Araichi, Vaesen, Joseph-Augustin, Thompson, De Vleeschauwer, Mirvic, Vanderbiest, Tanghe, Dissa, Kpaka. Biebauw, Van Loo, Lutun, Van Hoyweghen, Soares.

Absents: Oyen (tendon d'Achille), Smits (pommette), Vanderhaeghe (genou), Akgül (dos), Gheysen (contracture), Raes (genou), Kovalenko, Junior (suspendus).

Menacés de suspension: Lutun, Soares, El Araichi.

ANDERLECHT: Zitka, Wasilewski, De Man, Juhasz, Deschacht, Polak, Biglia, Goor, Hassan (?), Legear, Frutos (Schollen, Proto, Mpenza (?), Van Damme, Serhat (?), Pareja (?), Théréau, Triguinho, Baseggio, Vadis, Von Schlebrügge).

Absent: Boussoufa (genou)

Menacés de suspension: Deschacht, Hassan.

Arbitre: Benoni Burie.

Un Sporting bruxellois qui a subitement retrouvé des couleurs après sa belle performance signée jeudi à Vienne. Les semaines se suivent et ne se ressemblent pas au stade Constant Vanden Stock. Frankie Vercauteren était très détendu, vendredi après-midi. On l'a même entendu échanger quelques mots en arabe avec Ahmed Hassan. L'ex-petit Prince du parc Astrid espère que le déclic s'est produit pour son Sporting après un mois de septembre cauchemardesque.

«Doit-on pour autant parler de soulagement? Tout est relatif, dit le coach des Bruxellois. Disons que nous sommes soulagés jusqu'à dimanche. Et, si on l'emporte à Roulers, notre soulagement ne durera jamais que jusqu'à mardi, jour du tirage au sort des poules de la coupe UEFA. Ce jour-là, tout le monde se demandera de nouveau si on sera à la hauteur.»

Frankie Vercauteren est au courant des prochains adversaires potentiels du Sporting sur la scène européenne. Il avoue avoir ses petites préférences.

«J'ai constaté qu'on pourrait hériter de quatre équipes au sein desquelles joue un ancien de la maison, souligne-t-il. Je trouverais ça très sympa de croiser la route de Vanden Borre (Fiorentina), Wilhelmsson (Bolton), Jestrovic (Etoile Rouge Belgrade), Tihinen (FC Zürich) ou encore Kolar (Helsingborg).

Cela dit, notre poule ne sera d'office pas une partie de plaisir. Quand on voit certaines équipes qui sont encore en lice dans cette coupe de l'UEFA, ça vaut bien la Ligue des champions.»

En attendant de revivre de grandes soirées européennes, les Anderlechtois doivent revenir à la dure réalité du football belge. Un déplacement à Roulers n'est jamais gagné d'avance.

«On est sur la bonne voie, sait Frankie Vercauteren, mais si on oublie de se remettre en question avant d'aller à Roulers, on risque de rapidement retomber dans nos problèmes.» Anderlecht ne peut se le permettre. Cinq points de retard sur le Standard, qui jouera deux heures et demie avant lui dimanche, contre le GBA, c'est déjà beaucoup. Legear a beau être en grande forme et le duo Serhat - Frutos annoncer des lendemains enchanteurs, Vercauteren reste prudent.

«La montée au jeu de Frutos m'a plu à Vienne, note-t-il.

Mais ce n'est pas une surprise. Dès qu'il est sur le terrain, Frutos répond présent et est dangereux. Le problème avec lui, comme avec Serhat, c'est le retard de condition. Avec eux, on est sur la corde raide. Le danger d'une rechute reste présent.» Tout le Sporting croise les doigts.