Le groupe ICG aurait souhaité la désaffectation du sentier 112. Il regrette la « volte-face » du bourgmestre. Philippe Hermand fait remarquer que les personnes intéressées ont fait réaliser des plans qui leur ont déjà coûté. « En son temps, le collège avait émis un avis favorable », a poursuivi le conseiller. L'échevin Collot a signalé avoir reçu une pétition de 25 opposants et que la politique de son groupe (RPG) ne serait pas de désaffecter. À la question de savoir ce qui a motivé les changements de position du groupe du bourgmestre, le conseiller Hermand est resté sur sa faim.