BHV: la suite au prochain épisode

Un forcing pour scinder l'arrondissement de Bruxelles-Hal-Vilvorde? (photo Belga)

La Commission de l'Intérieur de la Chambre a terminé ses travaux en début de soirée. La discussion générale des propositions de loi flamandes visant à la scission de l'arrondissement de Bruxelles-Hal-Vilvorde n'est pas close.

+ Daniel Bacquelaine, député MR :

+ Karine Lalieux, député PS :

+ Melchior Wathelet, député cdH:

Une nouvelle réunion est en effet déjà programmée mercredi prochain. L'ordre du jour prévoit la clôture de la discussion générale et la discussion des articles.

La séance a été émaillée d'interventions de Gerolf Annemans (VB) et de Hans Bonte (sp.a) pour protester contre ce qu'ils appelaient la volonté du président de la Commission de freiner la discussion. Mais lorsque ce même président a levé la séance peu avant 18 heures, ni l'un ni l'autre n'ont protesté.

Trouver une astuce

Ce sont surtout les francophones qui ont occupé le terrain mercredi après-midi. On a notamment entendu, dans les rangs MR, Daniel Bacquelaine, François-Xavier de Donnéa, Bernard Clerfayt et Jean-Jacques Flahaux; pour le cdH Melchior Wathelet et Josy Arens; et enfin Karine Lalieux pour le PS.

Plusieurs d'entre eux ont mis l'accent sur la nécessité de laisser un espace suffisant au formateur pour tenter de trouver une solution. Certains se sont aussi interrogés sur la volonté des Flamands de vouloir à tout prix scinder l'arrondissement alors que sur le plan électoral cela aura pour conséquence qu'ils perdront des élus à Bruxelles.

Il faudra sans doute encore occuper le terrain et trouver une astuce la semaine prochaine pour ne pas en arriver au vote sur l'un ou l'autre article d'une des propositions de loi. Il semble en effet improbable que la négociation en vue de la mise en place d'un futur gouvernement orange bleue aura entre-temps suffisamment avancé sur ce dossier. (Avec Belga)