Jogging Chevetogne

Nemeth accumule les succès

Pour la clôture du challenge Delhalle, le Carolo Christian Nemeth a encore démontré tou tes ses qualités, sur ce parcours difficile.

Des quatorze courses du calendrier du challenge Delhalle, la Ronde des Jardins, dans le Domaine provincial de Chevetogne, est la plus courte, mais pas la plus facile. Sur ses 12km, quel relief, fait de bosses et de descentes, de virages secs, de sentes rendues glissantes par quelques pluies récentes. Bref, c'est quasiment un parcours de cross-country. La saison est d'ailleurs proche.

Si, en raison de sa place au calendrier, l'épreuve ne rameute pas la grande masse enregistrée en pleine saison, parmi les 440 concurrents sur la ligne de départ, figure une belle poignée de costauds. Ceux qui sont en tête du challenge ou qui visent à améliorer leur position. D'autres, simplement curieux de se mesurer, sur une distance pas trop longue, aux challengers du Delhalle, ceux que l'on qualifie «les meilleurs joggeurs des courses champêtres».

Et parmi ces derniers, on peut compter les Namurois Renaud Grodrian et Gwennaël Thérasse, déjà en vue au jogging de la ville de Namur début septembre, mais surtout Christian Nemeth, l'enfant terrible carolorégien, qui écume les succès: en l'espace de cinq semaines, on peut lui imputer notamment des victoires à la Descente de la Lesse (fin août), un doublé les 15 et 16septembre à Hougaerden et à Houyet, la semaine dernière sur 20km à Fourmies (France) et maintenant Chevetogne. Un véritable épouvantail, donc, pour ses adversaires.

Alsteens assure

Nemeth au départ, c'était le lièvre rêvé pour les challengers du Delhalle, qui désiraient réussir une dernière grosse performance, les Vanderbeck, Alsteens et Dupont, notamment.

Dupont, vainqueur l'an dernier, a de fait suivi Nemeth en début de course, mais cette année, il n'a pas la même condition qu'en 2006: il a cédé avant la mi-course.

Alsteens n'a pas voulu prendre le risque de perdre son leadership et s'est positionné en attente, accompagné du Namurois Thérasse, soucieux de confirmer son accessit de l'an dernier. Ce qu'il a réussi par un sprint tranchant, en distançant Alsteens et Dupont dans les 200 derniers mètres.

Vanderbeck, dans un jour sans et sur une distance qui lui convient moins que les 30km d'il y a quinze jours à Meslin, où il s'était imposé, n'a pas insisté dans la seconde partie de course, laissant la 5e place à son concitoyen namurois, Grodrian.

Confirmation pour le Spadois Herbet en vétéran, devant Faveaux, qu'il repousse à 1', pour l'ex-coureur cycliste professionnel reconverti Van Den Abeele.

Claire Leroux a, une fois encore, étonné sur un parcours qui exige pourtant force et puissance, en terminant première dame.