LOUVAIN-LA-NEUVE

Bilan globalement positif pour l'exercice catastrophe de Louvain-la-Neuve

Un exercice catastrophe provincial s'est déroulé jeudi, de 11h00 à 14h00, à Louvain-la-Neuve, provoquant le déclenchement d'un plan d'urgence et d'intervention provinciale. L'exercice a mobilisé plus de 50 pompiers, une soixantaine de policiers, des membres de la Protection civile, plusieurs services médicaux d'urgence et 200 figurants.

L'un des petites accros constatés lors du débriefing à chaud concerne les difficultés de communication sur le terrain et entre certaines disciplines qui ont peu l'habitude de travailler ensemble.

Par contre, pas mal d'éléments donnent satisfaction alors que l'exercice était volontairement compliqués: le scénario prévoyait une rixe avec coup de feu entre bandes dans un parking souterrain de Louvain-la-Neuve, en pleine heure de cours. Un jet d'explosif également, avec une voiture qui explose en faisant un mort, puis un incendie en sous-sol nécessitant d'évacuer les auditoires de la faculté de droit tout en gérant 31 blessés à des degrés divers.

Le recteur de l'université, Bruno Delvaux, a souligné en fin d'après-midi que plus de 1.000 étudiants avaient été évacués en 15 minutes, que les locaux avaient été sécurisés directement après l'évacuation et que les réflexes du personnel de l'UCL ont été efficaces.

Tant le bourgmestre, Jean-Luc Roland, que la gouverneure du Brabant wallon, Marie-José Laloy, estiment que les objectifs de l'exercice ont été atteints. Une évaluation plus fine, discipline par discipline, sera réalisée dans les prochaines semaines.