CHARLEROI

Seize interpellations dans le milieu des négriers de la construction

La police judiciaire fédérale de Mons, appuyée par de nombreux services de la police fédérale et des polices locales de Charleroi, Tournai et Mons, a procédé mardi matin à une vingtaine de perquisitions et à 16 interpellations dans le milieu des négriers de la construction, a-t-on appris jeudi.

Cette opération d'envergure rassemblant plus de 100 policiers visait une organisation criminelle active depuis plusieurs années dans la fraude sociale et fiscale organisée.

En ayant recours à des montages complexes de sociétés de construction, à des hommes de paille et à de la main d'oeuvre non déclarée ou en chômage temporaire abusif, la structure criminelle est suspectée du détournement de plusieurs millions d'euros au préjudice de l'Etat.

De nombreux documents, de l'argent liquide et du matériel informatique ont été saisis.

Entendus par les policiers fédéraux de la division économique et financière, les suspects ont comparu jusque tard dans la soirée devant le juge d'instruction en charge de l'affaire. In fine, quatre personnes ont été placées sous mandat d'arrêt et huit autres ont été inculpées.

Faisant l'objet d'un plan d'action du gouvernement et étant une priorité du plan national de sécurité, la fraude fiscale organisée porte chaque année un préjudice grave aux finances de l'Etat et à la libre concurrence pour les sociétés qui respectent la législation.