FLAWINNE

Deux blindés MPPV de l'armée belge se retournent en Afghanistan

Deux véhicules blindés de l'armée belge se sont retournés lundi, lors d'un déplacement sur une très mauvaise route du nord de l'Afghanistan, sans faire de blessé, a-t-on appris jeudi de sources concordantes.

Une vidéo reçue par l'agence BELGA montre un de ces blindés, de type MPPV (MultiPurpose Protected Vehicle) Dingo-2, en mauvaise posture sur l'accotement d'une piste dans la région de Kunduz, se renverser sur le flanc, alors qu'un autre tente de le sortir de ce mauvais pas.

Le premier véhicule entraîne le second MPPV - en version ambulance - dans sa chute: il bascule à son tour sur le bas côté de la route, en pente, et effectue trois quarts de tour avant de s'immobiliser sur le flanc.

Cet accident s'est produit lundi, dans les environs de Kunduz, selon l'intermédiaire qui a fourni la vidéo.

Interrogé par l'agence BELGA, un porte-parole militaire a confirmé l'incident, soulignant qu'aucun militaire n'avait été blessé et que seuls des dégâts matériels ont été constatés.

Les militaires impliqués dans ce double incident appartiennent au 2e bataillon commando et au Centre médical opérationnel (CMO) de Flawinne.

Ces deux unités de Flawinne fournissent depuis le début de l'année l'essentiel d'une équipe d'instructeurs chargée d'encadrer un bataillon de l'armée afghane, un "Operational Mentoring and Liaison Team" (OMLT) dans le jargon de l'OTAN, qui dirige en Afghanistan la force internationale d'assistance à la sécurité (ISAF).