ANDENNE

Delhaize: aucune décision n'a été prise quant à l'implantation d'un centre

Aucune décision n'a encore été prise par Delhaize concernant l'implantation d'un nouveau centre de distribution, ont confirmé jeudi les ministres wallons ainsi que la direction de Delhaize. Le centre pourrait donc s'installer à Petit-Warêt (Andenne), contrairement à ce qu'a déclaré le bourgmestre andennais, Claude Eerdekens.

"Le dossier n'a absolument pas été bloqué. La procédure suit d'ailleurs son cours et en est actuellement au stade communal. S'agissant d'un plan communal d'aménagement, la procédure se fait au niveau local", a expliqué le ministre en charge de l'Aménagement du territoire, Philippe Henry, qui avait été pointé du doigt par Claude Eerdekens.

Le ministre de l'Economie, Jean-Claude Marcourt, a souligné que les informations diffusées par le bourgmestre d'Andenne étaient "prématurées". Il a expliqué que la direction de Delhaize avait confirmé qu'aucune décision n'était prise et a annoncé qu'il allait rencontrer la direction de la société, en compagnie de Philippe Henry, afin de connaître ses exigences. La direction de Delhaize a souligné que le projet d'un troisième centre de distribution en Belgique n'en était qu'au stade d'une "étude" et que la décision même d'en construire un nouveau n'était pas prise.

Présent au salon de l'Immobilier (MIPIM) de Cannes, le député bourgmestre andennais, Claude Eerdekens (PS), avait expliqué qu'il avait appris que Delhaize renonçait à son projet à Andenne. Critiquant l'attitude du gouvernement wallon, qualifié d'incapable, le bourgmestre avait dénoncé aussi l'incapacité du ministre Henry et annoncé qu'il souhaitait devenir député socialiste indépendant.

Philippe Henry a expliqué jeudi avoir "pris acte" de la décision de Claude Eerdekens de se placer dans l'opposition mais n'a pas souhaité "répondre aux propos insultants voire calomnieux de Monsieur Eerdekens, ce qui est excessif étant sans valeur".