TC Tongres: l'exploitant d'un café condamné pour traite des êtres humains

L'exploitant d'un café, âgé de 29 ans et d'origine turque, a été condamné par le tribunal de Tongres à une peine d'emprisonnement d'un an, à une amende de 5.500 euros et à la saisie de 79.934 euros. Il a été reconnu coupable de traite et trafic d'êtres humains, pour avoir exploité cinq filles roumaines qui travaillaient comme serveuses dans son bar.

Les faits sont apparus en juillet 2007 à la suite d'une dénonciation d'une des filles roumaines.

Une enquête a montré que le gérant avait employé illégalement et logé dans des conditions inhumaines des filles roumaines. Celles-ci n'étaient pas libres. Au niveau du logement, l'utilisation de l'eau était limitée et le chauffage ne pouvait être utilisé qu'occasionnellement.

Le salaire des filles se situait entre 3 et 4 euros par heure alors que le salaire minimum dans ce secteur est de 9,31 euros de l'heure. Un second prévenu, un Roumain qui s'occupait du transport des filles et donnait des conseils à celles-ci en vue de satisfaire les clients, a été condamné à une peine d'emprisonnement de 6 mois et une amende de 5.500 euros.