La justice bruxelloise met fin à une vaste fraude sociale

La justice bruxelloise vient de démanteler un réseau de faux documents utilisés pour le dépôt de demandes de régularisation auprès de l'Office des étrangers, indique jeudi la zone de police de Bruxelles-Ouest.

Un homme de 49 ans, H. A., a été placé sous mandat d'arrêt lundi par le juge d'instruction Michel Claise dans le cadre de cette affaire. Il a été inculpé de faux et usage de faux, escroqueries et infraction à la loi sur la sécurité sociale des travailleurs salariés.

Cette arrestation fut ordonnée à l'issue de sept perquisitions menées plus tôt dans la journée de lundi à Bruxelles, Ixelles, Molenbeek, Saint-Gilles et Ninove.

Une quinzaine de caisses de documents, dont des faux contrats de travail mentionnant l'acompte reçu ou le solde restant à payer pour ces faux, ont été saisis lors de ces opérations.

Le montant total de la fraude n'a toutefois pas encore pu être déterminé par les enquêteurs.

En 2006, la police de Bruxelles-Ouest avait déjà mis fin à une filière similaire. Plusieurs personnes avaient alors été placées sous mandat.