Les fossoyeurs carolos ont entamé jeudi matin un mouvement de grève, a rapporté RTL-TVI dans son journal de 13 heures. Cette action spontanée empêche le déroulement de tout enterrement dans les 24 cimetières communaux et provoque la colère d'un certain nombre de familles qui devaient s'y rendre pour enterrer un proche.

Les fossoyeurs protestent contre le manque d'effectifs dont leur service a à souffrir depuis plusieurs mois. L'organigramme en prévoit quarante, mais ils ne sont plus que cinq aujourd'hui à la suite du non-remplacement d'agents partis à la retraite ou en restriction médicale.

En conséquence, le programme d'exhumations en cours pour libérer de la place dans les cimetières prend du retard. Et les inhumations doivent parfois être reportées ou se dérouler en deux fois.

Sous plan de gestion, la Ville de Charleroi est limitée dans ses possibilités d'embauche. Elle pourrait toutefois prochainement engager un certain nombre de manoeuvres comme fossoyeurs. Sous cet autre statut, ils pourraient alors exercer l'ensemble des tâches.