NIVELLES

Les pompiers volontaires de Nivelles arrêteront le travail vendredi soir

Les pompiers volontaires de Nivelles ont confirmé jeudi qu'ils arrêteront le travail vendredi à partir de 17h00, conformément au préavis d'arrêt de travail qu'ils avaient déposé il y a quelques jours. Ils estiment notamment qu'aucun rôle n'est donné aux sous-officiers volontaires dans la nouvelle organisation du service, qui devait être mise en place à partir du 19 avril.

De son côté, le bourgmestre Pierre Huart (MR) a annoncé que le passage en pause de 12 heures pour les membres du service incendie est avancé d'un mois, à la suite du maintien du mot d'ordre d'arrêt de travail par les volontaires. L'objectif est de garantir la présence d'un nombre suffisant de pompiers en caserne durant le week-end prochain.

Le bourgmestre rappelle au passage que la Ville a satisfait aux principales revendications des volontaires, à savoir le paiement à 100% de leurs prestations, et la garantie qu'ils pourront encore prester des gardes en caserne.

Les pompiers volontaires affirment qu'aucun rôle n'est donné aux sous-officiers volontaires et que rien n'est fait pour apaiser les tensions, et ce malgré la décision du collège échevinal d'assurer une présence de deux volontaires en caserne.

"La Ville campe sur ses positions: le pompier volontaire doit rester une main d'oeuvre au rabais avec un statut précaire. Il vient secourir la population la nuit pour à peu près 5 euros de l'heure. Tout en ayant l'obligation de maintenir ses compétences à l'égal de ses collègues professionnels", précisent encore les volontaires.