Région wallonne: Claude Eerdekens "entre en opposition"

Région wallonne: Claude Eerdekens "entre en opposition"

"C’est le plus mauvais gouvernement qu’on ait jamais eu!", peste Eerdekens (PS) dont le parti est, pour rappel, dans la majorité. (photo EdA - Jacques Duchateau)

Delhaize n’implantera pas son centre logistique à Petit-Waret (Andenne) mais en Flandre. Soit 500 futurs emplois perdus pour la Wallonie. Claude Eerdekens, bourgmestre d'Andenne, fulmine. "À partir d’aujourd’hui, je suisdéputé socialiste indépendant. Je rentre en opposition contre ce gouvernement wallon incapable."

Ça se passe au Mipim, le marché international des professionnels de l’immobilier, qui se tient en ce moment à Cannes. Le député bourgmestre d’Andenne Claude Eerdekens (PS), présent sur place avec la délégation namuroise, a un coup de sang. Il vient tout juste d’apprendre que le centre logistique du groupe Delhaize pour la Belgique ne viendra pas à Petit-Waret (commune d’Andenne) comme il l’espérait, ni même dans la région liégeoise, mais bien en Flandre. Soit 500 emplois futurs qui passent déjà virtuellement la frontière linguistique. Le député wallon fulmine. Il veut marquer le coup: "À partir d’aujourd’hui, je suis un député socialiste indépendant. Et je rentre en opposition contre ce gouvernement wallon incapable! C’est le plus mauvais gouvernement qu’on ait jamais eu!" Il annonce qu’il ne ménagera pas ses forces pour interpeller sans cesse le gouvernement, comme tout bon député de l’opposition.

Claude Eerdekens vise donc le ministre Écolo de l’Aménagement du Territoire Philippe Henry, qui n’aurait pas exercé le lobbying supposé intense du gouvernement flamand. Mais il pointe aussi dans la foulée l’ensemble du gouvernement wallon. Il a tenu à prévenir directement le ministre-président wallon Rudy Demotte de sa décision.

Du côté d’Écolo, on s’étonne : le dossier n’est même pas venu sur la table du gouvernement wallon. La demande a été adressée à l’Awex (agence wallonne pour l’exportation), qui s’est elle-même tournée vers les intercommunales de développement pour connaître les disponibilités de terrain. Le gouvernement wallon aurait d’ailleurs l’intention de prendre rapidement contact avec Delhaize, pour voir si sa décision est irrévocable.

Il semble que le groupe Delhaize ait émis quelques réserves sur le site de Petit-Waret. À ce niveau, la E42 est à deux bandes. Ce qui, techniquement, ne serait pas l’idéal pour une activité de logistique.