article abonné offert

XAVIER DEFLORENNE

Dernière née : la praline au pipi d'abeille

Dernière née : la praline au pipi d'abeille

Comment êtes-vous devenu chocolatier ?J'ai suivi une formation comme boulanger, pâtissier, chocolatier et glacier à l'ITC à Namur, ainsi qu'une année de spécialisation en pièces en sucre. Diplômé, j'ai enchaîné les boulots : pâtissier dans un Cora, puis employé dans des boulangeries, délégué commercial. Un soir, on m'a annoncé que la chocolaterie Monjezi de Chimay était à remettre. En trois mois, c'était fait. Je me suis lancé et j'ai ouvert en février 2005.