provinciale 3b

«Aubel, le petit Poucet de la P3» Aubel BC B SFX-St Mich B 55 61

Arbitres: MM.Hella & Fisset.

ÉVOLUTION du score: 10e: 13-17, 20e: 25-32 (12-15), 30e: 39-44 (14-12), 40e: 55-61 (16-17).

AUBEL BC B: (24 fautes, L-F: 5/11, 6x3pts)

ANGENOT 2-0-0-0, Clerdent 0-1-1-2, Sikora 0-0-0-0, GERARDY 5-1-8-5, B.Collin 0-0-0-0, ZIMMEN 0-0-0-0, Vandebinden 0-8-3-5, HUPPERS 2-0-2-0, BECKERS 4-0-0-2, Snoeck 0-2-0-2.

SFX-ST MICHEL B:

(16 fautes, L-F: 18/30, 3x3pts)

LODOMEZ 0-1-4-9, Collard 5-0-0-0, Jacquemin 0-0-0-0, SIMONIS 2-2-0-0, Deffet 0-1-0-0, LABOUREUR 4-3-2-0, GRISARD 2-0-02, Pirotte 0-0-2-4, ALBERT 0-3-2-0, Demey 0-0-0-0, Capar 0-0-0-0, Ledain 4-5-2-2.

Qui pensait que les jeunes Aubelois - issus de P4 allaient pouvoir inquiéter les Lodomez, Collard et autre Laboureur? Car au général, les deux formations sont aux antipodes.

Le marquoir affichait pourtant 46-46 peu après la demi-heure et encore 55-57 à moins de deux minutes du terme. Moment où, bien involontairement, un des arbitres de la rencontre stoppait net une contre-attaque locale. Non pas d'un coup de sifflet mais tout simplement en étant en plein sur la trajectoire d'un Aubelois parti pour égaliser...

Quelle tournure aurait alors pris ce derby? Difficile à dire car les Verviétois ont pu faire valoir leur expérience en fin de partie pour préserver leur brevet d'invincibilité et laisser Aubel à zéro victoire.

Aubel plus volontaire

Pourtant, les locaux étaient loin d'avoir démérité. Certes, les ouailles d'Arnaud Lardinois ont commis beaucoup de pertes de balle permettant aux Verviétois de prendre les devants sans réellement briller (12e: 13-18). Vandenbinden s'est alors illustré avec 8 points consécutifs (dont 2 bombes) qui remettaient Aubel dans la course. Preuve que les visiteurs n'étaient absolument pas à leurs affaires, Albert critiquait l'arbitrage et écopait d'une faute technique. Déjà la seconde dans le clan verviétois...

Si le niveau de jeu était loin d'atteindre des sommets, l'intensité et le suspense maintenaient un maximum d'intérêt dans le dernier acte (39e: 55-57). Lodomez ne tremblait pas dans les dernières minutes et rentrait quatre lancers francs qui assuraient l'essentiel à ses couleurs. Soit les trois points sans vraiment soigner la manière. L'abnégation et la volonté d'une phalange locale aux moyens plus limités contrastaient en effet avec le manque de dash et de cohésion d'une équipe verviétoise sur papier nettement plus forte...D.M.