provinciale 3C

Dison a été plus malin que Cointe Dison DC Cointe 1 0

Depuis le début de la saison, DC Cointe est sans doute l'une des équipes qui produit le meilleur football de la série et qui se procure le plus grand nombre d'occasions. Mais comme le football n'est pas une science exacte et qu'il ne suit pas nécessairement une logique, l'équipe entraînée par Jean-Marie Raucq n'a empoché que 9 points sur les 21 mis en jeu et ne figure qu'à la 10e place du classement. Une déception pour ce club souvent désigné, à juste titre, comme l'un des favoris à la montée.

Comme une semaine plus tôt face à Aywaille B (1-1), les Cointois ont dominé leurs adversaires dimanche mais retournent sur les hauteurs de Liège les mains vides. Pourtant, en face d'eux il y avait Dison, le leader de la série. Malgré cela, les Vert et Blanc ont pris le match à leur compte dès les premiers instants se créant de nombreuses occasions franches mais ni Hansoulle, très bon par ailleurs, ni Limpitshi n'ont réussi à secouer les filets adverses alors qu'ils se sont trouvés plus d'une fois dans de situations idéales.

Jean-Claude Léonard le reconnaissait à la fin du match. «Si Cointe concrétise ses occasions, on ne revient jamais dans le match. Je reconnais que ce n'est pas la meilleure équipe qui a gagné mais quand on n'est pas plus fort que l'adversaire, il faut être plus malin. Cointe est de loin la meilleure équipe qu'on a affrontée jusqu'à présent mais ils ont manifestement un problème à la conclusion. Si, comme on dit, cette malchance les poursuit depuis le début de saison, je pense qu'il doit y avoir un problème quelque part.»

Comme ses joueurs, Jean-Marie Raucq semblait abattu par cette défaite imméritée.

«Je suis dégoûté, corrigeait-il. On a eu pas moins que sept occasions franches et un penalty non sifflé en notre faveur et on est battu alors que Dison n'a qu'une demie occasion. On est frustrés mais je ne peux rien à reprocher à mes gars qui ont eu une emprise totale sur le match. La chance va finir par nous sourire, ce n'est pas possible autrement.»

Toujours blessé suite à une déchirure au mollet, Ayan Aksu est peut-être la pièce manquante du puzzle cointois. Mais en attendant le retour de l'ancien buteur de Francorchamps, Jean-Marie Raucq doit trouver une solution alternative.