Réparer en nature, 4 ans plus tard : irréaliste et saugrenu

namur C'est irréaliste et saugrenu de vouloir terminer les travaux. Ça, c'est ce que dit le tribunal dans son jugement. Le prévenu, un entrepreneur indépendant avait complètement abandonné le chantier d'une maison. Projet d'un couple plein de rêves qui tourne au cauchemar puisqu'il rembourse une maison inhabitable. Lui, il est là pour faux, usage de faux, escroquerie et détournement de fonds.

Il ne peut y échapper et s'il est condamné à 5 mois de prison et 275€ d'amende avec sursis, il l'est aussi pour payer des dommages à la partie civile à hauteur de 70 000€ agrémentés de 25 000€ de dommage moral. Et pas question de vouloir réparer en nature : c'est irréaliste et saugrenu.