Propriétaire d'une parcelle d'une superficie de plus de 9 ha proche de la zone économique pouvant accueillir une activité forestière, la commune dispose d'un levier pour enrichir l'activité économique sur son territoire. Si tous sont d'accord sur l'idée, une différence de vues a animé les débats.

D'un côté, les partisans d'une division du terrain afin d'avoir à proposer des unités à taille équilibrée. Cette manière de travailler devrait permettre de ne pas déforcer la position de la commune.

Pour d'autres, ce n'est pas par le morcellement qu'il faut débuter mais plutôt par la création d'un chemin qui pourra desservir l'endroit. Pour étayer cette proposition, des exemples vécus dans différents zonings voisins ont été exposés. C'est autour de cette dernière option qu'il y a eu consensus.