Montjoie Le leader néerlandais du PVV, Geert Wilders, n'est plus le bienvenu à Monschau (Montjoie), la commune allemande où le politicien a effectué une visite le week-end dernier, a annoncé la bourgmestre de ce hameau, Margareta Ritter. Les termes utilisés par Margareta Ritter ont été on ne peut plus clairs, a souligné mardi le journal Aachener Zeitung sur son site Internet.

« Ceux qui veulent, comme Wilders, charger le débat néerlandais sur l'intégration d'un méchant populisme de droite et qui veulent interdire le Coran qu'ils comparent à "Mein Kampf" ne sont pas les bienvenus », a-t-elle affirmé. Elle a aussi tenu à souligner qu'il n'y avait pas de place pour le racisme et la discrimination dans sa commune de 12 000 habitants.

Geert Wilders s'est rendu à Monschau, près de la frontière

hollandaise, accompagné de huit gardes du corps armés, et, selon le Aachener Zeitung, il aurait eu un malaise dans un hôtel. Cette information a été relativisée par l'intéressé.