WAVRE

Le plein de bus mais pas de RER

Les parkings. C'est le point fai ble wavrien le plus souvent cité par ses commerçants. À les croire, il est difficile de faire du shopping dans la cité du Maca en abandonnant sa voiture à proximité immédiate des vitrines.

Pourquoi ne pas rallier Wavre sans sa voiture, dès lors. Venir en bus ? Facile. Plus de 180 bus y arrivent ou traversent la ville. Et autant font le chemin en sens inverse. Si vous venez d'Ottignies, de Louvain-la-Neuve, de Jodoigne, de Chastre, d'Hamme-Mille, de Braine-l'Alleud ou de Perwez, pas de problème : les bus sont réguliers. Un peu moins le week-end. Tant pis pour le shopping du samedi. Mais c'est possible. Se plaindre de l'offre du TEC à Wavre serait de la mauvaise foi.

L'arrivée prochaine du RER aura-t-elle un impact sur le commerce wavrien ? La concurrence entre Wavre et Louvain-la-Neuve est souvent évoquée. Les bus desservent aussi bien la cité universitaire que le chef-lieu de province.

Le RER ne servira pas

le commerce wavrien Mais, dans quelques années, Louvain-la-Neuve sera alimentée par le réseau express régional. Wavre aura bien une gare RER sur son territoire mais les chalands ne sortiront pas des wagons à Profondsart pour rejoindre le centre de Wavre.

Cela étant dit, les bus aujourd'hui, comme le RER bientôt, servent davantage aux écoliers et aux personnes se rendant au boulot qu'aux amateurs de shopping.A.H.