MARCHE-EN-FAMENNE TRIBUNAL CORRECTIONNEL

Des retraits bancaires à l'oeil

Le tribunal reproche à une dame d'a voir dérobé la carte de banque d'une autre dame, et de s'être servie à sa guise à plusieurs reprises sur ses comptes courant et d'épargne, du mois d'octobre 2007 au mois de février 2008.

La partie civile cite un montant total de 3 520 €, et réclame également 500 € à titre de dommage moral.

La prévenue, qui ne s'est pas présentée à l'audience ce mercredi, a toujours nié les faits. Mais le substitut Jean-Noël Kraewinkels ne doute pas de la réalité de ceux-ci. « La victime a été très prudente dans ses déclarations, précise-t-il. Elle a constaté que des retraits importants avaient été réalisés au moyen de sa carte, qu'elle n'a pas effectués. » Le parquet précise que la victime a reconnu sur des images de caméra de la banque. « Madame avait aussi la clé de l'appartement, elle était une personne de confiance pour la victime, ajoute encore le substitut Kraewinkels. Ce n'est pas gratuitement et pour seul besoin de récupérer de l'argent que cette dernière l'accuse. » Et de requérir sur base des éléments en sa possession une peine de prison de dix mois, sans le moindre sursis.

La juge Francine Bleret rendra son jugement le 31 mars.B. G.