Le cormoran, l'ennemi des pêcheurs

Depuis plusieurs années, les pêcheurs sont interloqués - voire exaspérés - par la présence de cormorans, qui déciment carrément la population des cours d'eau. Une pétition est d'ailleurs actuellement en cours (http ://6259.lapetition.be).

Les signataires - qui sont 1 230 - viennent de Wallonie, mais aussi de France. Le texte est adressé au ministre Lutgen et est intitulé « Pour une régulation du grand cormoran en région wallonne ».

« L'heure est grave, dit la pétition, de nombreux indicateurs attestent de l'urgence à voir mettre en oeuvre un

plan ambitieux de régulation des populations de grands cormorans. La conservation des

populations piscicoles des fleuves, canaux, rivières et lacs est réellement menacée. Les

pêcheurs sportifs, acteurs responsables, dénoncent avec force l'indolence actuelle face à un phénomène qui s'amplifie d'année en année. L'état de conservation d'espèces jadis endémique, telles la truite indigène, l'ombre commun, la perche fluviatile, le brochet, le gardon, la tanche, etc, fait craindre que tous ces poissons soient sous peu classés dans la liste des espèces disparues. » Il faut savoir que les cormorans capturent chaque année plus de 300 000 tonnes de poisson dans les eaux européennes (chiffres rapportés par la commission pêche du Parlement européen).