Le projet « Motte » toujours en cours...

Le projet « Motte » toujours en cours...

Dans l'ombre, les différents acteurs du projet Résidence Motte travaillaient encore vendredi. De quoi faire taire les rumeurs...

Un bulldozer s'excite. Un mur de l'usine Motte tombe. Au volant, le ministre André Antoine. C'était le 9 novembre 2007. Il lançait en grande pompe l'ambitieux projet de la Résidence Motte qu'on doit à l'Italien Carlo Bonazzi, avec ses 230 logements et ses 6 000 à 10 000 m2 de commerces et de bureaux pour la bagatelle de 45 millions d'euros. Dans les semaines qui ont suivi, le site a ensuite été déblayé. Puis... Plus rien. La renaissance du site était prévue au printemps 2008. La crise a fait son apparition, mêlée à d'autres soucis en cuisine interne...

« On a encore vu

M. Bonazzi ce vendredi » Pour beaucoup, le projet était aussi fumant que l'incendie qui avait ravagé le site en novembre 2004. Pourtant, en s'intéressant au projet de parking de la SNCB associé au projet Motte, on s'aperçoit qu'il n'y a aucun coma. Bien au contraire, encore aujourd'hui, on s'y active en coulisse s !« Par accord tacite, on est toujours enclin au projet avec le projet de deux cents logements sur le site Motte. On a d'ailleurs encore eu une réunion de travail vendredi où M. Bonazzi et Aqualys étaient là. Personne n'a donc quitté les lieux », assure l'échevin Yzerbyt, permettant ainsi de taire certaines mauvaises langues qui pensent que le projet est remisé dans une armoire...

Un coeur revu Bien sûr, si le nombre de logements reste inchangé, des modifications sur les plans sont en cours. « Les bâtiments tout autour restent. Par contre, on travaille sur un concept différent concernant l'îlot central... »