DEBAT

Protéger la liberté de ne pas être voilée

Protéger la liberté de ne pas être voilée

(photo Reporters)

Il faut l'interdire aux profs comme aux élèves. C'est le point de vue de Nadia Geerts , qui signe un ouvrage sur le voile.

Nadia Geerts, vous plaidez pour interdire le voile aux enseignantes.
Oui. Le décret sur l'enseignement subventionné est très clair. Il dit que les enseignants ne peuvent pas témoigner de leurs convictions politiques, philosophiques ou religieuses. Le voile témoigne de convictions. Donc il est interdit. Si ce décret n'est pas assez clair aux yeux de la justice, il faut le clarifier. Et si on commence à pinailler sur le fait qu'un voile « discret » ne témoignerait pas de convictions, on n'en sortira pas. Si chaque prof s'amène avec sa croix, sa kippa, son tee-shirt « Dieu n'existe pas » ou « Votez MR », où arrivera-t-on?

Si les enseignantes ne peuvent être voilées, les élèves, le pourront. Deux poids, deux mesures?
C'est un souci. On laisse pourrir la situation. Chaque année, des écoles décident d'interdire le voile. Elles font la une des médias, c'est lourd. Il serait bon d'aller vers une interdiction généralisée. Il y a dix ans, entre 10 et 15% des écoles autorisaient le voile. Aujourd'hui, il n'y a plus que 5% des écoles qui l'autorisent, tous réseaux confondus. En attendant, le politique ne prend pas ses responsabilités. Le sujet est sensible. Mais c'est devenu ingérable. Le voile ne relève pas de la direction des écoles mais du politique.

Comment expliquez-vous le malaise du politique sur cette question?
Un mélange de naïveté et d'électoralisme. Ce genre d'interdiction va attirer les foudres du monde musulman, donc d'un électorat. Par ailleurs, le politique ne comprend pas que le voile n'est pas qu'un bout de tissus. C'est aussi une contestation de la mixité, du contenu de certains cours et des rapports hommes-femmes. Quand je vais dans les écoles, des adolescents musulmans me disent que le voile est la meilleure protection des filles. Il serait grand temps d'éduquer les garçons à respecter les filles plutôt que d'éduquer les filles à être respectables. Quelle image le voile renvoie-t-il de la femme? Que la femme doit se protéger de l'homme qui serait par essence un être libidineux.

L'interdiction ne bat-elle pas en brèche la liberté religieuse de chacun?
La liberté religieuse est la liberté de pratiquer son culte. Et le culte se pratique dans les endroits réservés pour. Pas dans les écoles. Ici, la question concerne tous les signes religieux.

Interdire le voile ne va-t-il pas déscolariser des jeunes musulmanes?
En France, où le voile est interdit depuis 2004, il y a eu très peu de cas de déscolarisation. Et chez nous, aujourd'hui, il n'y a déjà plus que 5% d'écoles qui l'acceptent. Donc il y a déjà beaucoup de filles qui enlèvent leur voile en entrant dans l'école. Les jeunes filles qui considèrent le voile comme plus essentiel que d'aller à l'école n'accepteront pas non plus d'aller à la piscine avec des garçons. Donc c'est aussi une remise en cause de la mixité des écoles. Dans le cadre de l'école, même si on accepte tous les arguments en faveur du voile, il faut un même règlement pour tous. Et s'il faut protéger une liberté, que ce soit la liberté de ne pas être voilée. En interdisant, on évite que certaines filles ne soient voilées sous la contrainte de leur milieu. Mais si ce ne sont que quelques-unes, ce sont elles qu'il faut protéger.

Interdire le voile aidera-t-il vraiment ces jeunes musulmanes?
Oui parce que ça donnera un cadre et ça permettra aux filles, aux adolescentes de faire un choix quand elles seront adultes. En interdisant le voile à l'école, on leur donne un moment de vie pour grandir sans voile et mûrir leur choix. Par ailleurs, tout se passe comme si toute interdiction du voile était considérée comme illégitime. Or une démocratie ce ne sont pas que des libertés, ce sont aussi des règles communes.

« Fichu voile. Petit argumentaire laïque, féministe et antiraciste », Nadia Geerts, éd. Luc Pire.

+ Prolongez l’info dans Vers l’Avenir, L’Avenir, Le Jour, Le Courrier de ce jeudi 18 mars