Décret Inscriptions: adopté majorité contre opposition

Un formulaire simple et unique à remplir pour les parents devrait faciliter les choses. (photo Reporters)

Le parlement de la Communauté française a adopté, mercredi vers 21 heures 15, le projet de décret de la ministre de l’Enseignement obligatoire Marie-Dominique Simonet « modifiant le décret du 24 juillet 1997 définissant les missions prioritaires de l’enseignement fondamental et de l’enseignement secondaire et organisant les structures propres à les atteindre, en ce qui concerne les inscriptions en première année du secondaire », autrement dit le décret "Inscriptions".

Le décret a été approuvé par les 62 membres de la majorité PSÉcolo- cdH, contre les 23 membres de l’opposition MR. Le débat en séance plénière avait débuté à 10 heures mercredi.

Dans son ultime plaidoyer, la ministre de l’Enseignement obligatoire Marie-Dominique Simonet avait tempéré les propos de l’opposition dénonçant la complexité et l’opacité du système mis en place pour réguler les inscriptions. Pour obtenir l’indice composite, 4 multiplications suffisent. Et ce n’est pas le système informatique qui va inventer le choix des parents mais bien utiliser leur choix, a-t-elle dit, s’adressant à Jean-Paul Wahl, après que celui-ci eût cassé ses lunettes dans la fougue de son intervention. Et il ne faut pas mélanger ce décret sur l’enseignement secondaire avec les recours déposés contre le décret « Inspection» flamand, même si les dates les rapprochent, a-t-elle averti.

Quant au logiciel baptisé Big Brother par le MR, « il ne sert qu’à mettre en oeuvre nos choix : lorsqu’on subit un examen de scanner, on ne sait pas non plus comment ça fonctionne », a-t-elle dit.