Ligue des champions - Groupe A

Eric Gerets n'a rien à perdre à Liverpool

Eric Gerets n'a rien à perdre à Liverpool

(photo Reuters)

Ce mercredi soir, Eric Gerets va s'assoir pour la première fois sur le petit banc marseillais. Le nouvel entraîneur de l'OM va tenter de réussir une performance à Liverpool lors de la 2e journée de la Ligue des champions

+ Le Grand Chelem britannique

LIVERPOOL: Reina, Finnan, Carragher, Hyypia, Arbeloa, Benayoun, Gerrard, Sissoko, Riise, Crouch, Voronin.
MARSEILLE: Mandanda, Bonnart (ou Zubar), Rodriguez, Givet, Taiwo (ou Bonnart), Cana, Cheyrou (ou M'Bami), Zenden, Ziani, Niang, Cissé.
Télé: Direct TF1

Eric Gerets pouvait-il entrer en scène dans un lieu plus mythique qu'Anfield Road? Poser la question, c'est y répondre. Débarqué il y a tout juste une semaine sur la Canebière, le Lion de Rekem va diriger pour la première fois ce soir l'Olympique de Marseille à Liverpool. À la traîne en championnat (16e avec 7 points), l'OM s'est mieux comportée lors de la première journée de la Ligue des champions (victoire 2-0 contre Besiktas). Mais ce soir, c'est évidemment un adversaire d'un tout autre calibre qui attend Éric Gerets.

«C'est l'une des meilleures équipes d'Europe, dont l'entraîneur a fait des choses fantastiques. Elle mérite tout le respect, mais il ne faut pas en avoir peur, a expliqué hier le nouvel entraîneur phocéen au cours de la traditionnelle conférence de presse d'avant-match qui a débuté avec deux heures de retard! L'an dernier, lorsque j'étais entraîneur de Galatasaray, nous avons marqué deux buts à cette équipe exceptionnelle. Nous aurions même pu en inscrire un troisième.»

Même s'il n'a pas encore vu à l'oeuvre sa nouvelle équipe, Eric Gerets a aujourd'hui une idée plus précise de la tâche qui l'attendpuisqu'il a visionné les DVD des matches «Il y a beaucoup de talent dans cette équipe, lance-t-il, façon de calmer le jeu. On a peut-être trop de distance entre nos lignes, mais je ne suis pas d'accord avec ceux qui disent que rien ne va. Je n'ai pas grand-chose à dire de négatif.»Interrogé sur les lacunes défensives, le technicien belge reconnaîtra néanmoins quelques instants plus tard que «nous prenons trop de buts sur coup de pied arrêtés. Mais tout le monde a conscience que nous avons suffisamment de talent pour pallier cela.»

Tuyauté par Zenden et Cissé, deux anciens Reds qui ont rejoint le Vélodrome, Eric Gerets n'a en fait pas grand-chose à perdre ce soir. Beaucoup moins en tout cas que samedi prochain à Saint-Étienne. Tout autre résultat qu'une défaite face aux ouailles de Benitez lui permettrait de rassurer les fervents supporters olympiens, dubitatifs après sa nomination. (P.A.)

+ Prolongez l'info dans Vers l'Avenir, L'Avenir, Le Jour, Le Courrier de ce mercredi 3 octobre