Yves Leterme dénonce les "propos extrêmement discourtois" de Nigel Farage contre Herman Van Rompuy

Yves Leterme dénonce les "propos extrêmement discourtois" de Nigel Farage contre Herman Van Rompuy

(Montage Reporters)

Yves Leterme (CD&V) prend la défense de son camarade de parti Herman Van Rompuy. Notre Premier ministre dénonce les propos du chef de file des europhobes britanniques, Nigel Farage, qui a insulté l'actuel président du Conseil de l'Union européenne.

Nigel Farage, le chef de file de l'UKIP, un parti qui prône le retrait du Royaume-Uni de l'Union européenne, a comparé en séance plénière du Parlement Van Rompuy à "une lavette humide" à "l'apparence d'un petit employé de banque". "Vous venez de Belgique, qui est plutôt un non-pays", avait-il ajouté.

Ce qui lui avait valu une réplique du président du Parlement européen, le Polonais Jerzy Buzek, qui avait assuré que "de telles atteintes personnelles ne sont pas tolérées" dans l'hémicycle.

"Calomnie"

Ce jeudi, Yves Leterme a salué l'intervention de Buzek. "Je tiens à vous remercier de votre réaction immédiate par laquelle vous avez dénoncé le caractère intolérable des propos prononcés", a écrit notre Premier dans une lettre à au président du parlement.

"Je fais confiance en vos qualités unanimement reconnues de président et de grand démocrate pour éviter, dans la mesure du possible, la répétition d'un tel incident dont il ne faut pas sous-estimer la portée auprès de mes concitoyens", ajoute Leterme.

Le Premier ministre estime qu'il "se doit de réagir en tant que responsable politique belge face à la portée calomnieuse" de l'intervention de Farage et ses "propos extrêmement discourtois" à l'égard de la Belgique.

Avec Belga