Tueries du Brabant: Robert Beijer se dit prêt à parler

L'ex-gendarme (à droite) ici en compagnie de son complice Madani Bouhouche (centre). (photo EdA)

Interviewé dimanche dans le cadre de l'émission "L'info confidentielle de Paris Match", l'ex-gendarme Robert Beijer, cité dans le passé dans plusieurs affaires de grand banditisme, s'est dit prêt à aider l'enquête sur les tueries du Brabant.

L'ancien gendarme a également avoué que son ancien collègue et complice Madani Bouhouche a bel et bien tué le convoyeur Francis Zwarts en 1982.

Robert Beijer a affirmé qu'il souhaitait aider à faire avancer l'enquête sur le meurtre de Francis Zwarts, agent de sécurité de la compagnie aérienne Sabena, disparu dans la nuit du 25 au 26 octobre 1982 avec sa cargaison d'or et de valeurs à Zaventem. "Les policiers sont partis sur des mauvais mobiles", a souligné l'ex-gendarme.

Selon lui, les enquêteurs restaient focalisé sur le vol d'une cargaison d'or. Or, le vrai objectif était de récuper la valise diplomatique pour Moscou, indique le site RTL info.be. Madani Bouhouche était lui "un peu un sergent recruteur qui avait ses hommes". "C'est lui-même qui m'a dit, contrairement à ce qui avait été prévu, qu'il a abattu le convoyeur", a avoué l'ex-gendarme.

Son ancien complice lui aurait également révélé l'endroit approximatif où se trouve le corps de la victime. Aujourd'hui, il se dit prêt à parler afin que la famille de Francis Zwarts puisse retrouver une "forme de paix intérieure".

Madani Bouhouche a été condamné en 1995 à vingt ans de réclusion pour pour sa participation à l'affaire Zwarts. Robert Beijer avait pour sa part été écopé de 14 ans de réclusion.

Avec Belga