Avec le joli minois de Gaëtane Auto Mobile

Le magazine des sports moteurs de La Une change de look. Du moins à la présentation, avec l'arrivée de Gaëtane Vankerkom aux commandes dès vendredi prochain.

Caroline Hick n'a pas démérité à la présentation du magazine Auto Mobile, sur La Une. Mais la journaliste a préféré migrer vers le journal télévisé et ses reportages d'actualité. Pour la remplacer, le patron des sports de la RTBF, Michel Lecomte, s'est tourné vers Gaëtane Vankerkom, journaliste sportive en radio, sur La Première et VivaCité. Un joli minois de 32 ans que l'on découvrira dès vendredi prochain.

Gaëtane, la présentation d'« Auto Mobile », c'est un vrai choix pour vous ou c'est une obligation ?Il y a deux ans, quand la nouvelle formule de l'émission a été lancée, j'avais déjà montré mon intérêt. Donc aujourd'hui, avec le départ de Caroline, c'est un peu apparu comme une évidence que je la remplace.Vous êtes particulièrement attirée par les sports moteurs ?Tous les sports m'intéressent, donc ceux-là aussi vu qu'ils font partie des matières sportives que je traite depuis des années. Et l'expérience de la présentation est aussi un nouveau défi.Ce n'est pas trop dur pour une femme de travailler dans un milieu fort masculin comme le sport moteur ?C'est justement pour ça que la chaîne veut laisser une femme à la présentation. Le monde du sport en général est très masculin, donc j'ai l'habitude. Même si c'est arrivé que des mecs aient des réactions désagréables à mon égard, surtout au début. Mais en contrepartie, des attachés de presse, des entraîneurs se montrent plus sympas parce que je suis une femme. Ça compense !Ce nouveau défi ne vous coupe pas pour autant de la radio.Ah non, pas du tout. Je continue au moins quatre jours par semaine à faire du sport en radio. D'ailleurs, je n'aurai sans doute pas le temps de réaliser des reportages pour Auto Mobile, parce qu'on a besoin de moi ailleurs.

Quels sont vos sports préférés dans le métier ?Celui que je préfère, c'est l'athlétisme, que j'ai pratiqué et que je couvre encore régulièrement. Avec le cyclisme, c'est vraiment ma passion de jeunesse, mon sport fétiche.Ça ne vous dirait pas de devenir la petite touche féminine de « Studio 1 » ?Non, parce que le football n'est pas le sport où je me sens le plus à l'aise. Or, c'est le sport le plus difficile à couvrir : on ne peut pas se permettre de simplifier les choses parce qu'on s'adresse à des fans connaisseurs. Si on ne l'a pas pratiqué, je trouve que ça se ressent, surtout pour une fille qu'on a tendance à attendre au tournant.Comment préparez-vous votre passage de la radio à la télé ?Très sereinement. J'ai fait des tests, Caroline Hick est passée et m'a donné des conseils. Mais ce n'est pas toujours facile à appliquer. Et puis après, ça se travaille. Mais ce n'est pas du direct, donc c'est une chance de commencer par là.Vous allez apporter votre petite touche personnelle à la présentation ?Je vais d'abord essayer de le faire correctement et proprement. Puis on verra après pour la touche en plus. (rires)Vous êtes plutôt sportive ou supportrice professionnelle ?J'aime bien faire du sport, mais je n'ai plus beaucoup de temps. Surtout que quand les autres en font, nous, on est en train de travailler. Disons alors que c'est un peu des deux. Mais c'est vrai que pour une bonne course cycliste, là je suis plus supportrice, c'est clair !