Photo avec Bart de Wever: Miss belgique s'explique

Cilou Annys, la nouvelle Miss Belgique, qui pose en Une du P-Magazine, un hebdo flamand pour les hommes, debout sur un drapeau belge et aux côtés du flamingant Bart De Wever… Il n’en faut pas plus pour engendrer une nouvelle polémique communautaire. 

Pourtant, pour Miss Belgique 2010, cette photo montre son attachement à notre pays. «Je ne suis pas contre la Belgique. Je ne piétine pas le drapeau. Pour moi, il représente le territoire belge. Être dessus, fièrement d’ailleurs, signifie que je suis sur le sol de la Belgique, et contente d’y être», se défend la Brugeoise. Qui continue : «Bart De Wever n’est pas sur le drapeau : il est donc en dehors de la Belgique. Et il essaye de couper ma banderole, signe qu’il veut couper en deux le pays.»

La photo est donc mal interprétée, selon Miss Belgique 2010. «Elle est symbolique : Bart De Wever est contre le pays et moi pas. Les gens n’ont pas compris ça en voyant la photo. C’est dommage. Car j’aime les Wallons, les Flamands, les Bruxellois. D’ailleurs, j’ai des grands-parents qui sont Mouscronnois.

Et Bart De Wever peut penser ce qu’il veut. Je suis contre son opinion.»
Du côté du comité Miss Belgique, on regrette d’avoir réalisé cette séance photo. «Au départ, on devait faire une photo de Cilou au Parlement. Mais ça n’a pas été possible. P-Magazine a alors pensé à une photo avec Bart De Wever. Au début, j’étais contre, explique Darline Devos, présidente du comité Miss Belgique.Le magazine a insisté et j’ai accepté. En Flandre, la photo ne provoque pas de polémique. Mais oui, maintenant je regrette cette photo. On ne le fera plus. Mais pour nous, être sur le drapeau de la Belgique symbolisait la fierté d’être Belge.»

Dans l’interview publiée dans le magazine, Cilou Annys montre d’ailleurs son attachement à la Belgique. «Elle dit ne pas comprendre pourquoi certains veulent diviser la Belgique, un pays déjà si petit, continue Darline Devos. Et Cilou dit d’ailleurs à Bart De Wever, via l’interview, que s’il n’aime pas la Belgique, il doit arrêter de manger des frites belges…»