article abonné offert

NEUFCHATEAUTRIBUNAL CORRECTIONNEL

Cinqans de prison pour le voleur des écoles

Saïd Boulaaras, un Marocain de 34 ans domicilié à Namur, a réagi vivement mardi matin au palais de justice de Neufchâteau, lors du prononcé du jugement le condamnant à une peine de 5 ans de prison ferme et à la mise à disposition du gouvernement pendant 10 ans. «Justice de m...», s'est-il exclamé, menottes aux poings, entouré de plusieurs policiers. Après 14 années déjà passées derrière les barreaux, le prévenu, récidiviste, n'a obtenu aucune clémence du tribunal de Neufchâteau après la série d'une vingtaine de vols qu'il avait commis entre janvier et avril 2010 dans une vingtaine d'écoles des provinces de Namur et Luxembourg. La nuit, il a dérobé dans ces établissements de l'argent le plus souvent, mais aussi des ordinateurs et des GSM. Les écoles préjudiciées sont notamment la haute école HENAM, l'auberge de jeunesse et le Cercle de Wallonie à Namur, le collège de Godinne, le séminaire de Floreffe, l'abbaye Saint-Gérard de Brogne, l'école communale d'Hastière, celle du Rond-Point à Rochefort, l'école communale Epsis à Ciney l'école communale de Profondeville. Il y a eu des délits commis aussi en Luxembourg, à l'école communale de Haut-Fays (Daverdisse), l'école libre de Carlsbourg et l'institut Saint-Joseph dans la même commune. Sans oublier des tentatives de vol, comme à l'athénée royal de Saint-Hubert, là où le prévenu namurois a été arrêté. Hier, le tribunal chestrolais a en outre condamné Boulaaras à une amende de 2 750 ¤. Il est vraisemblable que le prévenu fera appel de ce jugement.