Plusieurs éléments, notamment avancés par le Département Nature et Forets, justifient la scission de la chasse en plusieurs parts.