article abonné offert

NAMUR

Pas encore de carte de visite en Belgique

L'association du management de centre-ville (AMCV) travaille depuis 1997. Basée à Mons, là voilà qui se trouve à la tête d'un projet cofinancé par l'Europe (via Interreg 4) et par la Région wallonne. Son président Jean-Luc Calonger le confesse : la méthode de revalidation de lieux publics stériles déployée ici n'a encore jamais été testée ni en Belgique ni en Europe, mis à part un mini-test au jardin des Tuileries, à Paris. «Nous sommes au début du processus sur la Belgique.» Il a donc fallu convaincre les partenaires de Namur comme des autres villes où l'AMCV pose son expertise (Wavre, Lal Louvière ou Louvain-la-Neuve). «Pour montrer notre savoir-faire aux associations gestionnaires de centres-villes, nous les avons emmenés sur le terrain voir nos résultats.» C'est que l'association travaille en international, du Québec à la Nouvelle-Calédonie. «C'est précisément dans le dialogue entre ces différentes expériences que nous trouvons des idées pour valoriser les sites que nous abordons.» Namur attend donc beaucoup pour son square de la Maison de la Culture.C.F.