charleroi L'analyse politique le pressentait : hier, le ministre des Pouvoirs locaux, Paul Furlan, a cassé les décisions prises par le Conseil communal du 28 mars relatives aux sanctions disciplinaires de deux agents communaux. Tous les Carolos l'ont encore en mémoire : cette séance du Conseil de fin mars avait entraîné 72 heures de tensions politiques entre les trois partis de la majorité XXL; le bourgmestre avait menacé de démissionner et le schisme s'était révélé entre certains bourgmestres PS.