MARCHETRIBUNAL

Une arme pour blesser, pas pour tuer

Albert et Bertrand, voisins de palier, avaient des relations parfois tendues (prénoms fictifs).

Depuis les faits du 5 août 2010, Albert est interné. Il imposait sa terreur à Bertrand qui, à bout, a fini par lui envoyer un coup de couteau à pain dans le bras alors qu'il était à terre, dans sa cuisine.

La lame a à peine égratigné la peau du bras.

Bertrand a été condamné mercredi à un an de prison avec sursis probatoire de trois ans. Exit la tentative de meurtre au profit de coups et blessures volontaires.

Les deux hommes étaient souvent ensemble; ce soir-là, ils ont sorti des jeux de société, et ont bien bu.

Albert avait réussi à obtenir la télédistribution en la repiquant chez Bertrand, il faisait pareil pour de l'électricité. Après la soirée, Bertrand a coupé la télédis, d'où l'ire d'Albert, qui a déboulé chez son aimable voisin pour le mettre son poing sur la figure.

Bertrand s'est ensuite fait allonger dans sa cuisine, on connaît la suite.

E. Lk.