article abonné offert

VIROINVAL

Pompiers : Viroinval veut être du débat

Sécurité Nouvelle réaction dans la saga des pompiers couvinois sur le dossier des gardes. Cette fois, c'est le bourgmestre de Viroinval, Bruno Buchet, qui réagit, par le biais d'une lettre adressée à Raymond Douniaux, le bourgmestre de Couvin. En tant que responsable d'une commune protégée par le service incendie de Couvin, le Viroinvalois se dit inquiet suite à la non-reconduction du contrat de trois pompiers couvinois et des conséquences sur la sécurité des populations. «En raison du manque récurrent de personnel, le commandant des pompiers m'a informé, à plusieurs reprises, que des interventions dans l'entité de Viroinval avaient connu des délais anormalement longs», insiste Bruno Buchet. Le bourgmestre se demande aussi quelle serait la clef de répartition sur le plan financier entre les communes protégées (Couvin-Viroinval-Cerfontaine) si les pompiers obtenaient gain de cause. Face à ses enjeux essentiels en terme de sécurité et de finances communales, Bruno Buchet demande à être associé, avec le bourgmestre de Cerfontaine, au débat.