Tamines et Couvin en danger

© EdA

Promotion D « Nous avons la jambe droite en P1 et trois quarts de la gauche ». Michel Cabaraux, le CQ de Couvin-Mariembourg, n'est guère optimiste quant aux chances de son équipe de se maintenir en promotion. Avant l'ultime journée, les Fagnards n'ont plus les cartes en main. Au mieux, ils peuvent encore arracher la place de barragiste. Mais ils doivent évidemment battre Seraing et compter sur un revers d'Uccle, qui reçoit Bas-Oha. « Pour se sauver, il faut de la hargne, ajoute Michel Cabaraux. Or, chez nous, ces dernières semaines, je vois beaucoup de ballerines ».