Interrogée par le député Brotcorne, la ministre Laruelle a précisé des éléments. Et regretté l'absence de décisions rapides du parquet.